Les jobs étudiants


Par Théodore COUTURIER


On ne choisit pas toujours de chercher un petit boulot étudiant : remboursement d’un prêt, emploi alimentaire, arrondissement des 
fins de mois ou encore participation symbolique au soutien familial...

 

Il y a autant de raisons de se financer qu’il y a de profils d’étudiants. TageMajor déniche tous les bons plans.

 


Les jobs étudiants - Comment ?


 

Savoir se vendre reste l’étape indispensable qui consiste à convaincre l’employeur de vous prendre dans son équipe.



Pour décrocher un job, montrez-vous sérieux, disponible, curieux et enthousiaste. 


Misez tout sur votre motivation et votre intérêt pour l’activité de l’établissement. Faites valoir chacune de vos expériences professionnelles (stages etc). 



Les jobs étudiants  - Où ?

 


Vers où se tourner pour déposer sa candidature ? Le web est le premier relai d’infos, proposant de plus en plus de plateformes dédiées à la mise en relation entre offre et demande.


Aussi, renseignez-vous auprès des mairies, des  musées, de Pôle Emploi, du CROUS ou du CIDJ. 


Consultez bien sûr les nombreuses agences privées d’intérim existantes (Manpower, Monster.fr, Adecco etc).


Enfin, démarchez directement les entreprises en vous rendant sur site (grandes surfaces, magasins, hôtels, restaurants etc) pour y déposer vos CV.



Les jobs étudiants - Les salaires



Les fourchettes de rémunération seront globalement alignées sur un SMIC horaire.


Depuis le 1er juillet 2012 il représente 9,40 € bruts de l’heure, soit un salaire mensuel de 1425,67 € (pour 35h).


Certains jobs rémunèrent leurs employés en CESU (chèques-emplois services universels) notamment dans l’aide aux particuliers.

 

Dans l’hôtellerie et la restauration on touchera le SMIC hôtelier (1489,44 € pour 35h).


Les emplois saisonniers (vendanges etc.) sont connus pour être bien payés : comptez parfois 80 € la journée.


Pour les horaires de nuit, comptez 25 % de taux horaire supplémentaires.

 

Dans l’animation, vous totalisez 23 € par jour en colo, de 46 à 76 € en centre aéré (pour les seuls titulaires du diplôme BAFA, disponible au MJS).


Dans le soutien scolaire et le baby-sitting, selon que vous soyez rattaché ou non à un organisme, vous toucherez de 10 à 30 € en moyenne.


Du côté du street-marketing on se situe souvent à 10 € bruts de l’heure.

 

Enfin pour ce qui est du volume horaire, cela varie beaucoup mais vous pouvez travailler entre 8 et 25 heures en général, mais cela peut aller jusqu’à 35 heures passées.


Tout dépendra du caractère partiel ou non de votre fonction. Attention : des cotisations à hauteur de 20 % (URSSAF, sécu etc.) seront prélevées sur votre fiche de paie, si vous en avez une.

 


Les jobs étudiants d’image et d’accueil : sourire oblige


 

Les postes : hôte d’accueil, figurant, surveillant de musée, ouvreur de théâtre, veilleur de nuit, animateur commercial et évènementiel, chargé de réception, agent de sécurité et de télésurveillance ...  

 

Le truc à savoir : dès qu’il est question d’image, un physique mis en valeur (entretenu ET apprêté) ne fait jamais de mal. Les emplois de veille et de surveillance mettront votre endurance (davantage encore que votre vigilance) à l’épreuve.

 


Les jobs étudiants d'encadrement, d'éducation et de services à domicile : passer le relai


 

Les postes : surveillant (petite école, collège, lycée, cité universitaire), baby-sitter, chargé de soutien scolaire, animateur de loisirs, animateur sportif, courses et services aux personnes âgées, ménages ponctuels, pet-sitter (gardiennage d’animaux de compagnie), assistant d’éducation scolaire, recruteur de soirées, DJ...

 

Le truc à savoir : il y eu une vraie professionnalisation des fonctions de soutien scolaire (anacours, kelprof, acadomia, complétude etc) et de baby-sitting (yoopala, babysitting.fr) allant vers des rémunérations de plus en plus intéressantes. 

 

 

Les jobs étudiants de restauration et services: à flux tendus

 

 

Les postes : serveur (ne pas oublier la plus-value du pourboire), plongeur, équipier (polyvalent en restauration rapide), barman, chef de cuisine et cuisinier, commis, vendangeur ou cueilleur (saisonnier), jardinier municipal, caissier de restauration, serveur de banquet, réceptionniste, voiturier, livreur, coursier, bagagiste, chauffeur, contrat d’auxiliaire de vacances en banque, traducteur assermenté ...  

 

Le truc à savoir : une bonne pratique de l’anglais et un permis B sont une valeur ajoutée pour ce type d'emplois. Physiquement, ces jobs sont considérés comme éprouvants car ils vous obligent souvent à une série d’allers-retours.


Votre réactivité sera un précieux atout.

 

 

Les jobs étudiants de la distribution : la revanche de Shiva

 

 

Les postes : distributeur de prospectus et street-marketeur, recruteur de donateur, responsable de rayon, vendeur (en grande surface, petites et moyennes enseignes mais aussi vente de proximité), hôte de caisse, vendeur de journaux, manutentionnaire, enquêteur de rue ou téléphonique, télévendeur et télémarketeur, testeur-consommateur, testeurs de médicaments ...

 

Le truc à savoir : avoir de préférence le contact facile et ne pas avoir peur des tâches assez répétitives. Etre énergique et persévérant mais ne pas trop en faire sous peine d’abandonner rapidement. 


 

Et toi, fais-tu déjà partie des milliers d'élèves qui ont passé leur mini TAGE MAGE GRATUIT sur TageMajor ?

 

Autres articles pouvant vous interesser :

Comment réussir son premier jour de stage en entreprise

Master commerce international - interview d'un recruteur

Un guide pour améliorer son expression écrite

Le Bachelor manque encore un peu de notoriété

Le budget public 2013 alloué aux écoles privées a fondu