Fiche de méthode : l'épreuve de mémorisation du TAGE 2


Qu'est ce que l'épreuve de mémorisation de textes du TAGE 2 ?

 

Cette épreuve est le volet littéraire du TAGE 2, par opposition au calcul et à la logique qui feront appel à des qualités davantage mathématiques.


Le fil rouge ? Évaluer votre niveau global de compréhension et votre esprit de synthèse.


On vérifiera par la même occasion votre aptitude à retenir un maximum d'éléments pour un énoncé donné et à ne pas commettre de contresens sur une série de questions précises.

 

Caractéristiques principales :

 

- 2 textes → 7 min de lecture au total


- 15 questions → résolution en 8 min au total

 

- Barème → réponse juste :+3 ; réponse fausse :-1 ; absence de réponse : 0


- Pas de classification des questions en fonction de leur difficulté


- Calculatrice et brouillon non autorisés

 

Une épreuve scindée en 2

 

La mémorisation de textes au TAGE 2 est divisée en 2 sous-tests intitulés Mémorisation de textes I et II, soit les sous-épreuves 1 et 4 selon l'ordre du test.


Une difficulté à bien anticiper, c'est donc la séparation de ces 2 sous-tests par des exercices mobilisant des capacités complètement différentes.


Votre méthode pour lire et absorber des informations devra être solide sans quoi cette coupure dans votre élan pourrait vous être fatale.

 

TageMajor.com vous propose une boîte à outils pédagogiques pour commencer votre entraînement du bon pied :

 

 

I/ (Ré)apprendre à lire

 

Puisque le temps accordé à vos textes est vraiment compté, vous devez absolument posséder une lecture active.  Elle repose sur 3 paramètres incontournables :

 

1) Vitesse : avoir un débit de lecture soutenu et continu

 

Vous devez adopter une lecture rapide pour progresser dans le texte sans décélérer.


Cela s'apprend et se travaille : prenez l'habitude de lire régulièrement de bons volumes de textes d'une seule traite (presse, fascicules, flyers, publicités, romans, articles et essais piochés dans des revues de sciences humaines etc).

 

Astuce : astreignez-vous, dans la mesure du possible, à ne pas revenir sur des phrases ou pire, des paragraphes entiers.

 

2) Densité : s'habituer à stocker un maximum de données

 

Il vous faut être prêt à passer en revue de nombreuses informations en tentant d'en retenir un maximum.


Cette étape vous évitera de multiplier les allers-retours du texte au questionnaire pour y retrouver les bonnes données.

 

Astuce : certes vous n'êtes pas un disque dur externe, mais il vous est possible de « photographier » à l'aide de votre mémoire immédiate un certain nombre de faits marquants.

 

3) Pertinence : baliser toutes les portions-clef d'un énoncé pour évacuer les points anecdotiques

 

Il ne s'agit pas, bien sûr, de vous amuser à tout retenir mais d'identifier le plus possible d'éléments décisifs du texte.


Dates, lieux, personnes et concepts : vous devez vous concentrer sur cela et être capable de hiérarchiser de tête ces données par ordre de priorité dans le texte.


Ce tri est à la fois un exercice difficile et primordial pour répondre de façon performante aux questions.

 

Astuce : vous devez davantage sonder le texte en question que simplement le parcourir. L'objectif est de parvenir à restituer les subtilités d'un texte en ne l'ayant balayé/consulté qu'une seule fois.  

 

 

II/ Construisez votre méthode de travail

 

Pour effectuer la meilleure préparation possible de cette épreuve il vaut mieux s'y entraîner régulièrement et avec constance.


Vous avez 2 leviers principaux pour optimiser la cadence et l'efficacité de votre lecture :

 

1) Focaliser toute son attention sur ce qu'on lit

 

Lire puis enregistrer un maximum d'informations demande d'être pleinement concentré sur votre corpus. Laissez tout le reste de côté : tout devra se passer comme si vous étiez seul au monde face à un texte.


Non pas que tous ses détails se valent, mais faire abstraction du reste vous aidera à « rentrer » dans le texte et ne pas lâcher ce qui, chez lui, fait sens.

 

Astuce : pour perdre le moins possible le fil, il vous faut être très attentif aux premières lignes du texte qui « plantent le décor » en quelque sorte, et généralement aux débuts de paragraphes, qui fourmillent d'infos capitales pour vous.

 

2) Bien identifier à la fois le thème et le sujet du texte

 

Pour ne pas vous emmêler les pinceaux dans votre pêche aux informations microscopiques, il est bon d'avoir également une vue d'ensemble du sujet exploité et de son angle, c'est-à-dire ce sur quoi il se focalise en traitant tel thème particulier.

 

Astuce : bien comprendre le contenu d'un énoncé c'est le mettre en perspective.


Vous devez décrypter le point de vue de son auteur pour identifier quels éléments majeurs il a voulu exposer. Ce n'est qu'à ce prix que vous saurez quels endroits importants vous devez relever.

 

III/ Développer un esprit logique

 

Il y a un versant essentiel à cette épreuve, celui de la logique : en effet, vous verrez que les questions posées font moins appel à un esprit d'analyse qu'à une capacité à relier logiquement divers éléments.


Cela se fera autour d'un thème choisi, autour d'un événement raconté, d'un fait de société ou d'une tendance analysés, d'un personnage historique ou d'un contexte conjoncturel donnés etc. 

 

1) Éviter les contresens entre mots ressemblants

 

Une des erreurs les plus courantes consiste à voir un mot à la place d'un autre, ce qui met souvent un coup d'arrêt à une lecture ininterrompue.


A un certain point on n'est plus en mesure de comprendre ce qu'on lit et là, plus d'alternative, il faut rebrousser chemin et recommencer la lecture de la phrase.

 

Astuce : faites bien attention à la hauteur de lettres, la longueur d'un mot, à bien observer l'ordre des syllabes ainsi que les courbes de lettres comme « -l », « -b », « -g » ou « -q » etc.

 

2) Enregistrer le plus de mots par phrase

 

Il est bien d'arriver à saisir le sens général d'un texte et d'en repérer les différents moments.


Ce n'est pourtant pas suffisant : il vous faut emmagasiner le plus de termes possibles que contient une proposition donnée.


Vous devez vous préparer (avec des textes fournis) à noter de tête un maximum de mots rencontrés dans une séquence.

 

Astuce : s'entraîner à lire beaucoup de textes et de natures différentes ne pourra que vous aider à améliorer votre aptitude à cerner le contenu d'une phrase.

 

3) Sujet-verbe-complément : parce qu'1 proposition tient généralement en 3 mots

 

De la même façon qu'un mot auquel on aurait rajouté des lettres ou dont certaines d'entre elles sont interverties pourra être immédiatement reconnu par le cerveau, tous les éléments d'une phrase ne sont pas nécessaires pour en comprendre le sens et les détails forts.


3 à 4 mots suffisent pour avoir en main toutes les caractéristiques d'une séquence.


Entraînez-vous à prendre des phrases à droite à gauche et à les soumettre au test : cela saute aux yeux.

 

Astuce : ne commettez pas l'erreur de ne retenir que les mots inutiles à la construction du sens général, comme c'est le cas des adverbes, des déterminants, des conjonctions.


Intéressez-vous nettement plus aux noms communs et propres, aux verbes et aux adjectifs.

 

4) Faire émerger le sens : 1 paragraphe = 1 idée - maîtresse

 

L'exercice le plus complet que vous pouvez essayer, c'est celui d'une lecture ultra-synthétique de paragraphes de textes très denses.


L'idée est d'en retenir la thèse principale et les quelques mots (5 à 10 maximum) qui structurent cet extrait. En vous habituant à banaliser une lecture expéditive de passages écrits, vous deviendrez de plus en plus aptes à en retenir les segments-meubles.


Ce sont ces derniers qui recèlent les informations qui seront demandées dans le questionnaire.

 

Astuce : si vous choisissez, comme nous le recommandons, de varier vos sources de lecture, vous finirez par appréhender avec fluidité les différentes stratégies éditoriales ou narratives.


Sachez que tout texte comporte une exposition de situation initiale, la mise en lumière d'un événement, d'un fait particulier, des articulations et une forme de conclusion même ouverte.

 

Pour aller plus loin : saviez-vous que chez TageMajor.com, nous mettons à votre disposition des tests blancs du TAGE 2 ? Cliquez ici !


Article rédigé par Julien Sandras, Directeur Pédagogique TageMajor.com

Autres articles pouvant vous interesser :