Nous donnons le meilleur de vous même !
La prépa TageMajor votre partenaire pour réussir vos concours et tests :
AST 1 / AST 2 / M.S. / TAGE MAGE / POST-BAC / TOEIC / IAE / IFSI etc...
Contactez-nous au 01.79.75.22.62 / contact@tagemajor.com
 

Conseils pour se préparer au concours Sésame

Pour mettre toutes vos chances de votre côté et réussir le concours Sésame, vous devez bien vous préparer. Voici quelques conseils qui pourront vous servir dans le cadre de vos révisions.

 

Conseils généraux pour le concours Sésame 

 

Tout d’abord, prenez bien conscience que le niveau des épreuves du concours Sésame est adapté aux connaissances dont dispose (normalement ) un bachelier. Il n’y aura aucune question qui ne s’appuie sur un élément du programme de lycée.

 

Vous n’avez donc rien de nouveau à apprendre pour le concours Sésame. Votre travail doit consister à bien réviser les enseignements que vous avez reçus au lycée. Cela fait d’ailleurs double office : en vous préparant pour le concours Sésame, vous révisez en même temps le bac. Et réciproquement.

 

Le gros du travail va être, non pas d’ingurgiter de nouvelles connaissances, mais de devenir familier des épreuves du concours. Voici quelques remarques et conseils concernant l’épreuve de langues et l’épreuve d’analyse-synthèse.

 

Bon à savoir : l’épreuve de logique est difficile à préparer. Les compétences de logique évaluées peuvent difficilement être acquises en quelques mois. Vous devez donc concentrer vos révisions sur les deux autres épreuves.

 

Conseils pour l’épreuve de langues 

 

Les écoles du concours Sésame ont une dimension internationale et attachent une grande importance aux compétences en langues vivantes. Vous ne devez pas négliger cette épreuve.

 

Beaucoup de candidats s’estiment « bons » en anglais (ou en espagnol, en allemand etc.) et ne révisent pratiquement pas cette épreuve. C’est souvent une erreur, car les questions posées sont parfois très techniques et nécessitent une bonne connaissance des règles de grammaire. Ce n’est pas parce que vous parlez bien anglais que vous maîtrisez toutes les subtilités de la grammaire anglaise…

 

Concernant la partie « essai », essayez, si vous pouvez, de donner une structure et une cohérence à votre texte. Prenez plusieurs minutes pour réfléchir à ce que vous allez dire avant de vous lancer dans la rédaction.

 

Les précis et les manuels sont très utiles pour réviser cette épreuve. Mais un vrai plus consiste à s’entraîner en lisant régulièrement la presse, en regardant des émissions et des films en anglais (ou espagnol, allemand si vous choisissez cette langue). Passer des vacances à l’étranger peut être également un bon moyen de se préparer aux épreuves de langue, aussi bien écrites qu’orales.

 

Conseils pour l’épreuve d’analyse-synthèse 

 

Cette épreuve dure trois heures et peut être particulièrement éprouvante. D’autant que les lycéens ne sont pas ou peu formés à ce type d’épreuves.

 

Vous n’avez pas besoin de connaissances particulières pour réussir cette épreuve. L’important, c’est de maîtriser la logique et le fonctionnement de l’épreuve.

 

Vous serez évalué sur vos capacités d’analyse et de synthèse, mais aussi sur votre expression écrite (pour la rédaction de la note de synthèse) et votre capacité à endurer une épreuve aussi longue, nécessitant une attention sans relâche.

 

C’est une épreuve qui, pour être réussie, nécessite beaucoup d’entraînement. Les annales et la préparation en stage intensif par exemple sont d’excellents moyens de s’entraîner à cette épreuve. L’entraînement vous permettra de gagner du temps : la gestion du temps est une des compétences évaluées dans cette épreuve.

 

Autre conseil : le jour J ou lors de vos entraînements, commencez par lire les questions et le sommaire avant de vous attaquer au dossier proprement dit. Cela vous permettra de baliser votre lecture du dossier pour la suite et de saisir dès le début le thème et les enjeux.

 

Dans la même optique, vous pouvez aussi commencer par survoler le dossier, en lisant uniquement les titres, les sous-titres, les énoncés en gras, les illustrations etc. avant d’entamer une lecture plus détaillée du dossier.

 

Sous chaque question, un espace blanc est consacré à la réponse. Si cet espace est important, c’est que l’on attend de vous une réponse plus longue. Si l’espace est court, la réponse attendue doit être brève. L’étude de ces espaces vous permet donc de savoir l’importance des différentes questions et la longueur des réponses à apporter.

 

Enfin, dernier conseil, le résumé de synthèse doit être rédigé à la toute fin de l’épreuve, une fois que vous avez traité les questions de repérage et d’analyse. Cela vous fera gagner du temps. Une fois ces dernières questions traitées, vous devez en effet normalement avoir une idée claire du dossier.

 

Soignez cette synthèse en lui donnant une structure claire : titre / introduction / annonce de plan / parties et développements. Rappelez-vous qu’il s’agit de faire la synthèse d’un dossier et non pas de donner votre opinion personnelle sur celui-ci ! Essayez aussi de faire le moins de fautes possibles, elles peuvent vous coûter cher !

 

Pour les épreuves orales, entraînez-vous à parler les langues vivantes que vous aurez à passer. Pour l’entretien de motivation, relisez bien votre CV en amont. Vous devez valoriser vos atouts et vos points forts. Entraînez-vous, si possible, avec des proches. Ils pourront vous donner de précieux conseils pour améliorer votre présentation.

 

Vous devez aussi savoir répondre à la question « pourquoi souhaitez-vous intégrer cette école ? ». Renseignez-vous sur les formations proposées et sur les débouchés qui existent.