Nous donnons le meilleur de vous même !
La prépa TageMajor votre partenaire pour réussir vos concours et tests :
AST 1 / AST 2 / M.S. / TAGE MAGE / POST-BAC / TOEIC / IAE / IFSI etc...
Contactez-nous au 01.79.75.22.62 / contact@tagemajor.com
 

Méthodologie d'entraînement au concours Accès

Le concours ACCÈS est difficile. Pour le réussir, vous devez vous entraîner sérieusement et avec méthode. Voici quelques conseils pour bien se préparer au concours ACCÈS.

 

Premier conseil : Tout d’abord, rappelez-vous que l’épreuve de synthèse est la deuxième épreuve en termes de coefficient.

 

Pour connaître les coefficients utilisés par les trois écoles du concours ACCÈS, lire la fiche « Concours accès épreuves ».

 

Cette épreuve est difficile dans la mesure où elle n’est pas du tout connue des lycéens. Pour réussir le concours ACCÈS, vous devez bien vous entraîner à cette épreuve. Pas seulement théoriquement, mais aussi dans la pratique. Les candidats qui réussissent le mieux la note de synthèse sont ceux qui se sont bien entraînés, qui ont réalisé dans les conditions du concours des notes de synthèse blanches.

 

Il existe un livre, édité par Ellipses, qui propose des sujets de notes de synthèse avec des corrigés très détaillés et instructifs. Pour en savoir plus, lire la fiche « Livre concours Accès ». Pour réussir cette épreuve, il faut se rappeler qu’il s’agit de synthétiser et non pas de commenter ou d’apporter son propre avis. C’est un point souvent oublié de ceux qui n’ont pas assez préparé cette épreuve.

 

Deuxième conseil : De plus en plus de correcteurs sont agacés par les fautes de français commises par les candidats. Un bon moyen de vous distinguer des autres candidats est de travailler votre orthographe et de réviser vos conjugaisons.  Une copie avec peu de fautes peu clairement faire la différence. Cet aspect ne doit pas du tout être négligé, au contraire !

 

Troisième conseil : Pour l’épreuve « d’ouverture culturelle », révisez votre culture générale. Il existe des tas de manuels didactiques (sous forme de fiches  notamment) sur le sujet. Réviser la culture générale peut faire double office : vous aider dans votre préparation du concours ACCÈS et en plus vous aider à réviser le bac. Du deux en un !

 

Quatrième conseil : pour l’épreuve de raisonnement logique et mathématiques, vous pouvez réviser les programmes de lycée des séries S, ES et L option mathématiques. Là encore, vos révisions pour le concours ACCÈS peuvent servir à vos révisions du bac. Ne négligez pas cette épreuve de QCM, il s’agit de celle qui a le plus gros coefficient et qui est la plus difficile. Rappelez-vous aussi que vous n’aurez pas le droit à la calculatrice le jour du concours. Vous devez donc vous entraîner sans l’aide de la calculatrice.

 

Cinquième conseil : faites le plus d’exercices d’entraînement possible. Travailler sur des annales notamment est très instructif. Cela vous permet d’apprendre beaucoup de choses en termes de connaissances et de méthodologie. Des manuels proposent des annales avec des corrigés et des commentaires clairs et précis. Pour réussir le concours ACCÈS et ne pas être pris au dépourvu le jour J, entraînez-vous un maximum ! Lisez aussi la presse anglo-saxonne pour préparer le QCM d’anglais. Un conseil souvent rabâché, mais réellement pertinent.

 

Sixième conseil : La théorie et la bachotage ne suffisent pas, la pratique est au moins tout aussi importante. S’entraîner dans les conditions du concours (chronomètre en mains) est un plus très utile, car cela vous permet d’améliorer votre gestion du temps. La gestion du temps est un vrai élément discriminant. C’est sur cela que vous êtes évalué aussi, ne l’oubliez pas.

 

Septième conseil : intégrez bien les consignes du concours avant le jour J, notamment en ce qui concerne le nombre limité de mots pour la synthèse ou la manière de répondre aux QCM. Plus vous ferez de QCM, plus vos acquerrez des automatismes qui vous feront gagner du temps le jour de l’épreuve.

 

Huitième conseil : Le jour de l’épreuve pensez à ne pas passer trop de temps sur les QCM complexes. Faites d’abord les QCM faciles et revenez à la fin, si vous avez le temps, sur les QCM compliqués. Ce serait dommage de ne pas avoir le temps de répondre à des QCM faciles ! Les QCM faciles et les QCM plus compliqués sont notés de manière identique.

 

Neuvième conseil : passer l’épreuve de LV2 facultative est un vrai plus pour vous démarquer des autres candidats. Rappelez-vous que cette épreuve est une épreuve bonus. Concrètement, si vous avez une note inférieure à la moyenne, cela ne vous pénalisera pas. Par contre, si vous avez une note supérieure à la moyenne, ce sera autant de points bonus qui viendront s’ajouter à votre score total. Le jeu en vaut donc largement la chandelle !

 

Dixième conseil : ne négligez pas l’oral. L’oral doit être préparé autant que l’écrit. Les épreuves orales sont au moins aussi importantes que les épreuves écrites. L’oral est affaire de préparation : vous savez ce qu’il vous reste à faire. Les oraux ne s’improvisent pas. N’oubliez pas non plus que vous aurez une épreuve orale d’anglais. Entraînez-vous à parler anglais, c’est fortement recommandé.