Le Bachelor manque encore un peu de notoriété


par Théodore Couturier

 

Etonnamment le Bachelor reste en-dehors des écrans radars du côté des recruteurs. C'est ce qu'a récemment révélé une enquête de l'IFOP commandée par la banque d'épreuves ATOUT + 3.

 

Un nom connu mais un niveau de qualification flottant

 

20 % des intéressés ignorent tout simplement ce qu'est le diplôme du Bachelor. 


 Si 80 % des sondés connaissent bien le Bachelor, seuls 34 % d'entre eux savent qu'il correspond bien à un bac + 3.


 30 % c'est la proportion de ceux qui pensent même que ce diplôme a comme valeur un bac + 5 ! Et tandis que 16 % des sondés admettent ne pas estimer du tout sa valeur, 5 % le situent à un niveau bac + 2.

 

26 % savent que ce diplôme français est délivré par les écoles de commerce et 23 % croient que c'est un diplôme soit français soit étranger en fonction de l'école qui le délivre.

 

La confusion fréquente avec le Bachelor anglo-saxon 

 

Plus inquiétant, 13 % des personnes interrogées pensent que le bachelor est un titre étranger reconnu en France !

 

Il faut dire que les universités américaines et britanniques délivrent eux-même des Bachelors pour 2 ans d'études.

 

Le Bachelor est un titre fiable

 

Il a fait ses preuves depuis que les écoles proposent ce type de programme. En effet, le nombre de bachelors progresse dans toutes les ESC, ainsi que le nombre d’élèves.


Il vous est désormais possible à la suite d’un bachelor d’intégrer un autre programme du type Programme Grande Ecole.

 

Neanmoins, pour ceux souhaitant entrer plus vite dans la vie active, ce diplôme a quand même de la valeur aux yeux des DRH qui sont de plus en plus nombreux à le reconnaître.


Article rédigé par Julien Sandras, Directeur Pédagogique TageMajor.com

Autres articles pouvant vous interesser :

Comment réussir son premier jour de stage en entreprise

Master commerce international - interview d'un recruteur

Un guide pour améliorer son expression écrite

Le budget public 2013 alloué aux écoles privées a fondu

Une conférence sur les relations avec les entreprises