Focus sur la formation en alternance


L’alternance : un premier pas dans la cour des grands 

 

La formation en alternance est une des formules les plus équilibrées pour l'étudiant qui souhaite avoir un pied et demi dans la vie active. Il en existe deux modalités, le contrat de professionnalisation (durée de 6 mois à 24 mois) et le contrat d'apprentissage (durée de 12 mois à 36).


L'alternance c'est la possibilité pour un étudiant d'être salarié. TageMajor s’est fait embaucher et vous fait son rapport.

 

L'avantage d'une telle formation est de fournir un socle pratique faisant de l'étudiant un atout pour son employeur. L'alternance prévoit une balance horaire entre le temps dédié à l'entreprise et celui prévu pour suivre des cours dans un établissement du supérieur.

 

La souplesse caractérise assez bien ce type de contrat puisque son rythme peut être modulé: une semaine-type ressemblera à : 3 jours en entreprise et 2 en école, 2 semaines en école et 3 en entreprise, 1 mois dans la société et 1 autre sur les bancs des cours. C'est l’école qui fixe cela !

 


L'alternance s'adresse volontiers aux bosseurs car pendant les vacances scolaires, vous êtes tenus d'être présents en entreprise. 


 

Un des plus grands avantages de ce type de formation se trouve du côté des frais de scolarité : ces derniers sont en effet à la seule charge de l'employeur et de l'Etat.


Les pièges à éviter


Attention cela dit aux mauvaises surprises : le matériel spécifique à certaines branches (métiers de bouche, électricité, agroéquipement...) sera payé de la poche de l'étudiant.

 


Si on se penche sur la question du salaire il faut savoir qu'il est progressif en fonction de l'âge de l'apprenti, de la durée de son contrat et de sa modalité. Il est calculé sur la base d'un pourcentage du SMIC : entre 25 et 80 %.


 

Parmi les prérogatives auxquelles vous pouvez avoir droit (l'importance de votre entreprise déterminera celles-ci) : tickets-resto, primes, mutuelle, cantine, indemnités, 13ème mois... 


La question qui peut fâcher, c'est celle du nombre d'heures : tirez une croix sur un volume avoisinant les 35 heures puisqu'en général, qu'il vous faudra assumer une présence chez votre employeur et en cours.

 

On peut concevoir la posture de l'étudiant en alternance comme inconfortable au sens où elle est quelque peu hybride (à mi-chemin entre le stagiaire et le salarié qualifié).


On peut aussi se rassurer en constatant qu'on va confier des tâches de longue haleine aux apprentis du seul fait de leur statut. A niveau Master, on n’hésitera pas à les charger de dossiers habituellement dévolus à des employés. L'alternance est une formation intense mais complète.

 

Les bénéfices de l'alternance

 

En termes de taux d'insertion professionnelle, les apprentis doivent compter sur 12% de chances supplémentaires de trouver un emploi après leur formation par rapport aux étudiants issus de la filière scolaire.

 


Parmi les écoles de commerce qui pratiquent ce type de formation, citons à titre d'exemples l'ESSEC, l'INSEEC Paris, l'ESC Montpellier, la SKEMA...


 

Environ 15% d'entre elles proposent l'alternance à leurs étudiants.

 

En nous basant sur les chiffres de 2010, il faut savoir que 83% des diplômés dont la formation comprenait au moins une partie en apprentissage ont brigué un premier job dans les huit mois (contre 76% pour les non alternants). 58% des alternants ont obtenu un CDI, ce qui est le cas de seulement 48% des autres. (Source : libération)


 

Et toi, fais-tu déjà partie des milliers d'élèves qui ont passé leur mini TAGE MAGE GRATUIT sur TageMajor ?

 


 

 

Théodore Couturier

Rédacteur TageMajor.com

Autres articles pouvant vous interesser :

Zoom sur le Programme Grande Ecole

Audencia Nantes

Classement Financial Times 2013

NEOMA Business School

Oraux blancs à l'ESC Dijon pour ses admissibles