Vers la fin du système SIGEM ?


Par Théodore Couturier


Coup de semonce dans la sphère des admissions après une classe prépa : l'ESCEM a annoncé son retrait de la banque d'épreuves ECRICOME. De quoi ébranler encore un peu plus l'édifice de la procédure SIGEM. TageMajor tente de lire l'avenir.

 

La procédure SIGEM menacée

 

Le SIGEM est né en 2001 : 38 écoles y étaient jusque-là rattachées. 


Ce système prévoyait de répartir équitablement le nombre d'inscriptions – après une classe prépa – entre les ESC membres de la banque d'épreuves ECRICOME. 


Avec l'appel d'air que provoquerait la percée de concours propres, l'avenir de cette procédure harmonisée pourrait être compromis.


 

L'ESCEM se retire d'ECRICOME

 

Ce n'est pas une surprise : avec la fusion France Business School qui ouvre son propre concours, l'ESCEM n'utilisera plus ECRICOME pour ses admissions mais créera ses propres procédures.


D'autant que l'école reste membre de l'association. Il n'empêche qu'avec ce départ, la banque perd l'une des 6 ESC fondatrices depuis sa naissance, en 1987.

 

L'ESCEM se contentera de participer

 

Le président de l'ESCEM, François Duvergé, affirme toujours vouloir faire participer son ESC à des composantes plus transversales d'ECRICOME.


Ce serait le cas du programme PHD Universa, mais aussi d'échanges d'étudiants inscrits dans des parcours de spécialisation ou encore de colloques dédiés au benchmark et aux RH.

Autres articles pouvant vous interesser :

La préparation de l’oral de motivation en école de commerce

Se réorienter en école de commerce

Les journées de préparation de PASSERELLE (2013)

La nouvelle épreuve du concours Tremplin 2

Les inscriptions du concours PASSERELLE 2013 sont ouvertes